Pancréas

Échauffement de l'air après avoir mangé - causes et traitement de la maladie

Les éructations apparaissent pour des raisons physiologiques ou pathologiques. Le phénomène est observé chez une personne en bonne santé qui n’a aucun problème avec le travail du système gastro-intestinal. La régurgitation de l'air, qui s'accompagne périodiquement de l'odeur mangée peu avant cette nourriture, certains moments apparaissent:

  • une personne mange vite, avale des morceaux sans vraiment les mâcher,
  • il y a une conversation orageuse en train de manger,
  • quand trop manger,
  • en cas d'ingestion d'air excessif (aérophagie).

Les maladies de l'appareil digestif sont considérées comme les "responsables" pathologiques de l'émission de gaz de l'estomac:

  • gastrite, ulcères,
  • pancréatite,
  • problèmes de vésicule biliaire
  • hernie de l'œsophage,
  • gastroduodénite.

A ce jour, les causes des éructations débilitantes désagréables sont classées en cinq variétés principales, qui sont déterminées indépendamment, en fonction des sensations:

  • amer
  • pourri
  • avec un goût aigre,
  • air (vide)
  • sans goût ni odeur.

Des éructations se produisent souvent, après quoi une sensation d'amertume demeure dans la bouche. Il y a plusieurs raisons communes à l'apparition de ce phénomène. Causes des éructations fréquentes au goût amer:

  1. Reflux gastro-duodénal. Si la bile est correctement excrétée de l'organisme, elle passe du foie au duodénum, ​​puis à la partie inférieure de l'intestin. Parfois, une perturbation pylorique se produit et la pression augmente dans l'intestin au cou. La bile pénètre dans l'estomac, provoquant un arrière-goût amer.
  2. L'utilisation de médicaments de certains groupes. Par exemple, la cause d'éructations fréquentes peut être l'utilisation d'antispasmodiques, qui affecte négativement les muscles du sphincter. Résultat: un espace se forme entre l'estomac et le duodénum.
  3. Intervention chirurgicale. Si, au cours de l'opération, le médecin sectionne une partie des muscles du sphincter, à partir de ce moment, la bile pénètre constamment dans l'estomac.
  4. Diverses blessures et maladies des organes abdominaux.
  5. La période de procréation (affecte la forte pression du fœtus sur le duodénum).
  6. Forme chronique de la duodénite. L'inflammation de la muqueuse duodénale provoque une augmentation de la pression. La "farce" duodénale pénètre dans l'estomac.

Avec l'odeur des œufs pourris

Les principales causes d'éructations fréquentes accompagnées d'un «arôme» pourri sont souvent une inflammation de la muqueuse gastrique avec diminution de l'acidité, une sténose de la partie pylorique de l'estomac, une diminution du volume de l'une des divisions du duodénum. Si de telles pathologies apparaissent, le déroulement du processus digestif normal devient difficile. En conséquence, les aliments se désintègrent en une certaine quantité, ce qui libère du sulfure d'hydrogène, qui ressemble à l'odeur des œufs de poule pourris. De telles déviations peuvent provoquer des éructations "pourries":

  • ulcères d'estomac,
  • aérophagie
  • Entéropathie au gluten - l'incapacité du corps à digérer le gluten des plantes céréalières (une maladie de nature chronique).

Avec un goût aigre

Les éructations après un repas peuvent avoir un goût amer. La présence de signaux "acides": dans l'estomac est beaucoup plus acide que la quantité nécessaire à la digestion normale des aliments. La plupart des cas de libération de gaz gastriques dans la cavité buccale sont associés à ces affections:

  • ulcère de l'estomac, gastrite,
  • reflux gastro-oesophagien - une violation de l'œsophage, en raison du fait qu'il contient le contenu du duodénum, ​​de l'estomac,
  • maladies oncologiques du tube digestif.

Air avec de la nourriture

La raison des rots fréquents avec l'air réside souvent dans son ingestion excessive. Lorsque le volume d'air ingéré par une personne avec de la nourriture est supérieur à la norme, ce phénomène est appelé aérophagie (pneumatose). Cette régurgitation est le résultat de la nature physiologique ou pathologique de la déviation. La pneumose physiologique est causée par:

  • absorption de boissons gazeuses,
  • restauration rapide
  • conversations en train de manger
  • utilisation longue et constante de chewing-gum,
  • trop manger régulièrement
  • beaucoup de repas épicés et gras dans le menu du jour,
  • Souvent, des rotations constantes avec de l'air et une bosse dans la gorge sont causées par un effort physique qui suit immédiatement le repas.

La source de l'apparition de l'aérophagie pathologique sont:

  1. psychose hystérique
  2. diminution sévère du tonus gastrique et altération de la motilité gastrique,
  3. hernie de l'œsophage,
  4. anévrisme de l'aorte cardiaque,
  5. inhalation fréquente d'air par la bouche,
  6. salivation profuse,
  7. cardiospasmes de l'œsophage,
  8. insuffisance cardiovasculaire.

Inodore et sans goût

Parfois, une personne peut être dérangée par la sécrétion «vide» de gaz gastriques, sans goût ni odeur. Dans ce cas, les causes des éructations sont également divisées en physiologie et pathologie. Causes physiologiques de la régurgitation «à vide»:

  • maladies du nez et de la bouche,
  • utilisation fréquente de boissons trop froides ou chaudes au contraire,
  • pneumatoz,
  • boissons gazeuses alcoolisées et non alcoolisées, cocktails fouettés,
  • collations constantes sur la route,
  • trop manger
  • deuxième trimestre de la grossesse
  • des aliments qui ne sont pas bien mâchés,
  • exercice immédiatement après un repas.

Sources pathologiques d'origine de la régurgitation:

  1. gastrite chronique, ulcères d'estomac,
  2. rétrécissement important de l'œsophage,
  3. aérophagie névrotique,
  4. des dysfonctionnements de l'estomac,
  5. cardiospasmes.

Causes non pathologiques des éructations de l'air après avoir mangé

À chaque mouvement de déglutition, une petite quantité d'air pénètre dans l'estomac, ce qui permet de contrôler la pression dans cet organe. En cas de décharge excessive au cours d'un repas (cette affection s'appelle une aérophagie), une bulle d'air se forme. Il est à l'origine de la libération de gaz par la bouche avec une impulsion interne caractéristique. La situation se produit lorsque:

  • abus d'ail, oignons, aliments gras, fruits aigres (surtout les agrumes),
  • excès de protéines animales dans l'alimentation (éructations d'odeur d'acétone)
  • trop manger
  • manger rapidement, surtout avec une conversation parallèle ou sur le pouce,
  • porter une ceinture serrée, serrer l'estomac plein de nourriture,
  • fumer
  • respiration profonde de la bouche
  • abus de boissons gazeuses, café fort,
  • grossesse (pression de l'utérus sur le diaphragme),
  • utilisation d'inhalateurs,
  • activité physique immédiatement après avoir mangé (surtout en se pliant et en sautant).

Indications médicales

De fortes éructations dans l'air surviennent chez les adultes et les enfants en raison de la pénétration excessive de masses d'air dans l'estomac pendant le repas, moins souvent en dehors de ce processus. Ce phénomène se produit avec une pneumatose de l'estomac.

Un fonctionnement normal de l'estomac peut provoquer des éructations sans goût ni odeur. L’aérophagie névrotique est un phénomène dans lequel l’air est avalé dans les repas.

Dans ce cas, les éructations surviennent après un repas ou à un autre moment. Cela indique l'évolution du syndrome pathologique, ce qui nécessite l'attention des médecins.

Étiologie du processus

Le non-respect du régime et des règles de l'alimentation est une cause fréquente de rot chez l'homme. Autres raisons pour lesquelles un bourdonnement d'air inodore est apparu:

  • respiration nasale perturbée
  • maladies buccales,
  • repas rapide
  • trop manger

Quelles maladies souffrent d'éructations constantes? Le phénomène considéré se produit dans les pathologies dentaires, les ulcères, la pancréatite et d'autres maladies gastro-intestinales.

Raisons supplémentaires pour lesquelles des éructations se produisent:

  • 2ème trimestre de la grossesse - l'utérus se développe, écrasant le diaphragme, provoquant constamment des éructations,
  • le remplissage de l'estomac avec des gaz dans le contexte d'une consommation abondante de boissons gazeuses, notamment de bière et de bicarbonate de soude,
  • névrose
  • aérophagie.

Un bourdonnement fort avec un goût amer ou acide chez un adulte ou un enfant peut être provoqué par le jet d'un suc gastrique dans l'œsophage.

Des éructations constantes accompagnent le reflux, les ulcères et la gastrite. Un arrière-goût amer signifie que la bile est entrée dans l'œsophage.

Il se forme dans le foie et entre dans le duodénum. Le goût amer apparaît chez l'homme en raison de la coulée alternée du contenu de l'intestin dans la région de l'estomac et de l'œsophage.

On observe également des éructations d’air amères et constantes dans les cas de pancréatite, de cholécystite.

Le patient peut avoir des éructations fréquentes avec une odeur putride. Si cela se produit constamment, c'est une fonctionnalité insuffisante de l'estomac. Pourquoi cela arrive souvent?

Le phénomène en question se produit dans le processus de production de sulfure d'hydrogène résultant de la fermentation.

Cela se produit lorsque l'acidité du suc gastrique est faible, ce qui constitue un habitat favorable pour les bactéries.

Des bouffées d’air odorantes peuvent être associées à diverses maladies, notamment la gastrite atrophique.

Avec cette pathologie il y a une dégradation des tissus de la muqueuse gastrique, le volume des glandes diminue. L'air peut s'échapper du corps en raison de la sclérodermie muqueuse.

Dans cette maladie, le sphincter se ferme partiellement, ce qui explique le reflux du contenu de l'estomac dans l'œsophage et le pharynx. Dans ce contexte, brûlures d'estomac.

Cela est dû à la présence d'acide chlorhydrique dans le suc gastrique et à la sensibilité de la muqueuse au milieu acide.

Le phénomène à l'étude apparaît souvent lors de la flexion et du changement de la position du corps. Lorsque le RGO survient très souvent, il craint non seulement de respirer avec l'air après avoir mangé, mais aussi des vomissements, des flatulences, une toux et des symptômes de tachycardie.

Causes du RGO:

  • l'utilisation de certains aliments, y compris les agrumes,
  • en prenant certains médicaments,
  • consommation excessive de nourriture
  • manger de la nourriture en position couchée.

Le développement de cette maladie est souvent la cause de l'érosion et des ulcères de l'œsophage.

Si l'air de rot est souvent perturbé, le patient est atteint de gastrite. Cette maladie est caractérisée par une inflammation de la muqueuse gastrique. Pourquoi cela se passe-t-il?

Causes courantes d'inflammation:

La gastrite peut être atrophique. Dans ce cas, les éructations d'air s'accompagnent d'une diminution de la fonction excrétrice de la membrane muqueuse. La forme non atrophique apparaît si la fonction de sécrétion n'est pas inhibée pendant l'inflammation.

Le symptôme principal de la gastrite est accompagné de la clinique suivante:

Avec une forme atrophique constante de la maladie, il y a un rot pourri avec de l'air. Dans le même temps, il s'accompagne d'une faiblesse accrue, d'une peau très pâle, d'une sécheresse fréquente des cheveux.

Les symptômes récents peuvent indiquer une anémie ferriprive.

Pour la gastrite chronique, les symptômes ci-dessus sont également caractéristiques. Ils peuvent être durables. Par conséquent, les patients avec un tel diagnostic est montré thérapie de régime constant.

Les causes des formes non atrophiques sont la présence de la bactérie Helicobacter pylori dans le corps. Une maladie clinique fréquente peut provoquer des conséquences graves.

Ulcère et tumeur

Avec des ulcères fréquents, l'air éructé apparaît après avoir mangé. En même temps, dégrade plusieurs couches de la coque de l'estomac. Les principaux symptômes de la maladie:

Les éructations d'air peuvent être un symptôme d'un processus de cancer. Pour le diagnostic, le médecin considère des symptômes supplémentaires:

  • lourdeurs fréquentes dans l'estomac
  • manque d'appétit
  • l'anémie,
  • perte de poids.

Maladies de l'oesophage

Si après avoir mangé un air de rot, mais sans odeur, est apparu, il est nécessaire d'examiner l'œsophage. Le symptôme en question peut indiquer un rétrécissement de la partie inférieure de l'organe.

Clinique indiquant l'état pathologique de l'œsophage:

  • une boule dans la gorge,
  • brûlures d'estomac graves
  • douleur constante dans la poitrine,
  • perte de poids
  • air rotant constant.

Avec cette pathologie, l'œsophage est enflammé, des conséquences irréversibles se développent. Cela peut entraîner des problèmes d'alimentation.

Après un repas, il peut être perturbé par une éructation d'éructations ou par un goût amer si le patient est atteint de sclérodermie de l'œsophage.

Les principales causes de la maladie sont les brûlures et les blessures. En outre, la pathologie peut être héréditaire.

Diaphragme problématique et DGR

Le diaphragme est la paroi musculaire qui sépare le péritoine du sternum. Si elle est endommagée, le processus alimentaire est perturbé.

Causes des éructations sans odeur - diaphragme de hernie. Dans l'évolution chronique des affections du patient, la douleur, les brûlures d'estomac et l'amertume de la bouche sont troublantes.

On peut observer des éructations d'air après les repas avec le reflux pré-udone-gastrique. Les raisons de son apparition sont associées au reflux du contenu du duodénum 12 dans l'estomac.

Dans cet intestin aussi vont les canaux, les enzymes pancréatiques. Après avoir mangé, le patient s'inquiète de l'amertume de la langue.

Causes des éructations pourrissantes - dysbiose. C'est caractéristique de l'antibiothérapie, l'infection. Parallèlement, le patient s'inquiète des symptômes de la flatulence.

Avec de telles maladies, il y a une forte perte d'eau, il est donc recommandé de boire beaucoup d'eau.

Maladies des voies biliaires - cholécystite, HD. Dans ces maladies de l'estomac, le patient peut ressentir une douleur et une lourdeur sous la côte droite, des nausées après avoir mangé.

Une personne peut avoir un rots supra-gastrique vide dans lequel seul le contenu en air de l'œsophage est libéré. Cet air de rot est facilement contrôlé par l'homme.

Cela peut être provoqué délibérément après la nourriture, l'eau et à un autre moment. Si le patient se plaint de ce symptôme, le médecin peut alors supposer qu'il n'est pas au courant de ses actes et qu'il a besoin d'un traitement psychothérapeutique.

La pharyngite chronique se caractérise également par des bouffées d’air. La nature de l'évolution de la pharyngite chronique dépend de la forme de la maladie:

La pharyngite chronique catarrhale est caractérisée par une température corporelle élevée, des maux de gorge, un gonflement du pharynx avec des rouleaux, une détérioration du bien-être général, des éructations d'air sans odeur.

Pour pharyngite chronique granulaire est caractérisée par l'apparition sur la membrane muqueuse des granules de couleur rouge vif.

La pharyngite subatrophe chronique, qui est plus courante chez les patients âgés, se caractérise par une forte fièvre, la douleur peut être absente, mais une sécheresse et une difficulté à avaler apparaissent, une éructation désagréable avec l'air.

Tableau clinique

Si le tube digestif fonctionne normalement, il y aura rarement une bulle d'air après avoir mangé. Ce phénomène est dû à une ingestion excessive d'air pendant la période de consommation alimentaire.

Ceci est observé si une personne absorbe rapidement la nourriture, la mâche mal, mange sur le pouce. Des éructations d'air après avoir mangé apparaissent dans les cas suivants:

  • abus de gaz
  • la prévalence dans le régime des aliments chauds ou froids,
  • conversations en mangeant
  • stress

Les masses d'air avalées contribuent à la formation d'une grosse bulle d'air qui appuie sur les parois de l'estomac. Il est nécessaire de traiter le patient en abaissant la pression.

Pour ce faire, ouvrez le sphincter, situé entre l'œsophage et l'estomac. Un excès d'air pénètre dans l'œsophage, puis dans la bouche, ce qui provoque des éructations.

Des rots d'air répétés se produisent dans le contexte d'une violation systématique des règles de l'alimentation. Mais parfois, le phénomène considéré est pathologique, ce qui indique le développement de l'aérophagie névrotique.

Les causes de la maladie et l'apparition d'éructations comprennent:

  • Le nez qui respire,
  • ingestion fréquente de salive,
  • diverses formes de pharyngite.

Des rots fréquents avec de l'air, pas après avoir mangé, sont caractéristiques de la névrose. L'aérophagie peut se développer dans les pathologies suivantes:

  • gastrite chronique,
  • troubles de la motilité et du ton de l'estomac,
  • sténose,
  • CCH,
  • anévrisme,
  • rétrécissement de l'œsophage.

Avec les pathologies ci-dessus, on observe le tableau clinique général suivant:

  • éructations prolongées avec de l'air
  • si le patient souffre non seulement de la pathologie principale, mais également de l'hystérie, il y a un grand cri,
  • l'apparition d'éructations - la période après le repas et à un autre moment, à l'exception du coucher,
  • lourdeur et abdomen distendu.

En cas de pharyngite grave, le patient a besoin d’une aide urgente de la part d’un médecin. Sinon, des processus irréversibles se produiront.

Des crampes d'estomac prolongées peuvent être accompagnées de éructations d'air, CN. Les patients qui souffrent d'ischémie, il y a une douleur au cœur, des crises d'angine de poitrine.

D'une forme complexe de pharyngite, le patient peut se plaindre d'essoufflement et d'attaques de suffocation.

Les experts modernes pensent que les éructations habituelles d’air sont observées chez le patient au cours de l’examen. Il disparaît rapidement si vous détournez l'attention du patient.

À l'examen, le médecin observe le processus de déglutition d'air. Il est recommandé au patient d’étirer la tête en avant, en appuyant le menton contre la poitrine. Ensuite, les mouvements de déglutition sont effectués.

Si la cause des éructations est associée à une aérophagie, le médecin diagnostiquera un abdomen enflé dans la région supérieure. La radiographie montre un état élevé du diaphragme.

Une telle clinique est typique pour les nouveau-nés et les nourrissons. Parfois, la NA d'un enfant n'est pas capable de réguler le travail du système digestif.

La pathologie se développe à cause de la succion d'un sein peu laiteux ou d'une sucette. Cela contribue à augmenter la quantité d'air ingérée.

La clinique principale de l'aérophagie chez les enfants:

  • pleurer en mangeant
  • ventre gonflé rapidement
  • perte de poids.

Si vous écrivez la position du corps, l'enfant régurgite avec de l'air. Puis il se calme, continue à sucer le sein. Le diagnostic est confirmé par des images radiographiques.

Certains nouveau-nés avalent des masses d'air et les traitent comme une habitude. Le traitement de ces enfants consiste en une réglementation stricte des apports alimentaires.

L’aérophagie chez l’enfant est plus souvent associée à la neuropathie. Moins communément, cela est caractéristique de la pharyngite. Avec l'âge, le travail de l'estomac est normalisé, l'appareil de régulation nerveuse du tractus gastro-intestinal va s'améliorer, les éructations vont disparaître indépendamment.

Il peut y avoir des douleurs causées par des éructations après l’alimentation, ce qui indique le développement de maladies graves de l’estomac et d’autres organes du tractus gastro-intestinal.

La clinique ci-dessus peut apparaître dans les cas suivants:

  • fumer après avoir mangé - cela contribue à l'ingestion d'un excès d'air et de fumée qui provoque des éructations et des douleurs à l'estomac,
  • abus de fruits - vous ne pouvez pas manger de fruits en dessert. Ils sont consommés avant ou après les repas pendant 2 heures. Sinon, l'acide organique, qui fait partie du fruit, interagit avec les minéraux, ce qui affecte le processus de digestion et d'assimilation des aliments,
  • boire du thé - le thé se boit après un repas, car il contient des enzymes, un "facteur de pondération" des protéines. Ça perturbe l'estomac,
  • procédures de bain - il n'est pas recommandé d'aller à la douche après un repas. Cette procédure augmente le flux sanguin dans les jambes, réduisant ainsi la zone de l'estomac. Dans le même temps, le système digestif s'affaiblit, des douleurs et des éructations apparaissent,
  • il est impossible de déboutonner la ceinture après un repas, car cette action affecte négativement les entrailles,
  • les boissons froides entravent la fermentation normale et l'absorption des lipides,
  • dormir après avoir mangé - pendant le sommeil, la digestion et le fonctionnement de l'estomac sont perturbés.

Étant donné que le symptôme considéré est typique de nombreuses maladies, le traitement doit donc être effectué après avoir examiné le patient.

Méthodes de diagnostic

Le traitement des éructations constantes est basé sur les résultats des examens. Le patient est pré-examiné par un gastro-entérologue. Lors de la manifestation des symptômes de la pharyngite, une aide ORL est requise.

À partir des études instrumentales attribuées à la radiographie. Le matériel de contraste est utilisé pour sa mise en œuvre.

À l'aide d'un endoscope, le médecin examine visuellement la muqueuse gastrique endommagée. Si une tumeur est suspectée, une biopsie est indiquée.

Si l'étiologie des éructations est associée à un équilibre acide altéré, le pH-mètre est indiqué. Avec les pathologies pancréatiques, une échographie est réalisée. Parfois, CT et MT sont effectuées.

Pour exclure la pharyngite, dont les symptômes sont similaires à ceux de l’angine de poitrine, il est recommandé de faire un don de sang.

De plus, cette technique aidera à identifier ou à réfuter la présence d'un processus inflammatoire pouvant survenir dans l'estomac.

Les résultats de l'analyse des masses fécales peuvent réfuter ou confirmer l'inopérabilité des organes digestifs.

Le traitement du rot est effectué après l'anamnèse. Avec l'aide de l'inspection visuelle, vous ne pouvez déterminer que la zone douloureuse et la place de l'abdomen distendu.

Lorsqu'il est associé à des éructations associées à d'autres symptômes, un diagnostic différentiel est indiqué. Avec son aide, le médecin pourra établir un diagnostic précis, prescrire un traitement approprié de l'estomac.

Méthodes thérapeutiques

Avant de commencer le traitement, vous devez considérer que les éructations peuvent se manifester en tant que symptôme indépendant.

Par conséquent, pour vous en débarrasser, vous devez éliminer la maladie elle-même, qui a provoqué des éructations. Au fur et à mesure que la pathologie sous-jacente progresse, une maladie supplémentaire et une autre clinique peuvent se joindre.

Le traitement de l'estomac et d'autres organes du tube digestif est de nature conservatrice ou opérationnelle. Que faire avec le diagnostic incitera le médecin individuellement dans chaque cas.

Traitement conservateur des éructations caractéristique de la pharyngite, gastrite, ulcères - la prise de médicaments. La liste des médicaments est un médecin, en tenant compte du type de maladie.

Un traitement antibiotique est indiqué pour les pathologies primaires associées aux bactéries pathogènes dans l'estomac.

Si l’acidité a augmenté, la prise de médicaments réduisant la valeur de cet indicateur est indiquée.

Le traitement consiste à prendre des antiacides et des inhibiteurs de PN. Si la fonction du pancréas est insuffisante, prenez des médicaments enzymatiques.

Si la pathologie conduit à une production insuffisante de bile, il est indiqué de prendre des médicaments cholérétiques. En même temps, la réception des antispasmodiques montre les absorbants.

Le schéma de traitement de la pharyngite chronique comprend le gargarisme alcalin, l’irrigation avec une solution de soude. En parallèle, la gorge est enduite d'une solution de collier. Les granulés peuvent être traités à l'azote liquide et irradiés au laser.

De pharyngite aide la physiothérapie. Lors de l'atrophie, la muqueuse n'est pas restaurée, ce qui nécessite un traitement symptomatique.

De pharyngite subatrophe aide les techniques de blocage pharyngé: l'introduction d'injections dans le dos du pharynx.

La diète est une partie importante du traitement de toute maladie. Si le syndrome est provoqué par une ingestion fréquente de gaz, il est nécessaire d’abandonner les produits qui stimulent la formation de gaz.

Le régime est conçu pour éliminer les pathologies spécifiques du tube digestif. Le patient est tenu de bien manger. En parallèle, refusez les mauvaises habitudes.

En cas d’aérophagie symptomatique, le traitement vise à éliminer la cause première. Si la première maladie est de nature névrotique, une psychothérapie est prescrite.

Avant de pouvoir suivre un traitement, le patient doit prendre conscience de l’essence de la maladie et avoir fait le nécessaire pour un rétablissement complet et la suppression du symptôme en question.

Cette tâche est difficile car l’ingestion de masses d’air est souvent involontaire. Ce processus est effectué inaperçu par le patient. Par conséquent, il a besoin de l'aide de ses proches.

Cela est dû au fait que le patient provoque automatiquement une régurgitation en avalant des masses d'air. Idée fausse que ce symptôme aide à se débarrasser d'un estomac gonflé.

C’est sur cette question que l’attention du patient doit être focalisée. Lorsque l'éructation disparaît, l'ensemble du réflexe considéré est perturbé, ce qui entraîne sa disparition.

Si une salivation excessive est observée, la salive doit être recrachée. Toute nourriture doit être mangée lentement, sans parler.

Dans tous les cas, a montré la thérapie de régime, qui prévoit l'exclusion des produits, retardés depuis longtemps dans l'estomac.

Les gastro-entérologues conseillent de manger un peu et souvent. Dans le cas grave montre la nourriture séparée dense et des plats liquides.

Il est conseillé de faire du sport en effectuant des exercices de respiration. En même temps, apaisez et renforcez le NA.

Causes pathologiques

Les maladies du tractus gastro-intestinal, les malformations des organes de ce département sont les principales causes des éructations fréquentes d'air et même de nourriture après avoir mangé. Un diagnostic exact ne peut être posé que par un médecin qui effectuera des examens instrumentaux, mais selon les symptômes, certaines hypothèses peuvent être formulées.. L'insuffisance de la section cardiale de l'estomac (sphincter), qui a 3 degrés:

  1. Mauvaise contraction musculaire de la section d'entrée, éructations se produisent avec une respiration profonde pendant le repas.
  2. Le lumen est la moitié du diamètre du cœur, l'air est très fréquent.
  3. Le département des cardiaques respirant profondément ne ferme pas du tout, il y a un jet constant de nourriture de l'estomac vers le haut.

Pour les personnes ayant des problèmes de sphincter, la situation est aggravée par les habitudes alimentaires (tendance à trop manger, les aliments lourds et gras), la faiblesse de la valve inférieure, une lésion de l'œsophage ou de l'estomac, des tumeurs, une inflammation des muqueuses. Le problème le plus courant est le reflux gastro-oesophagien (RGO), qui accompagne le 3ème degré d'insuffisance cardiaque. Les éructations acides, avec de la mousse, sont dues à la projection d'aliments dans l'œsophage, accompagnée de tels symptômes:

  • douleurs à la poitrine
  • nausée, vomissements,
  • sensation de satiété dans l'estomac même avec un léger en-cas,
  • ballonnements.

Une maladie gastro-intestinale fréquente, particulièrement fréquente chez les jeunes - la gastrite - est également l’une des causes probables de la formation de bulles d’air, qui survient même quelques heures après avoir mangé. Le tableau clinique dépend du type d'inflammation et de sa gravité:

  • Gastrite avec atrophie de la muqueuse - douleur aiguë ou douloureuse dans le plexus solaire, vomissements après avoir mangé, éructations d'air pourries, perte d'appétit, besoin impérieux de déféquer, selles bouleversées.
  • Forme antrale - brûlures d'estomac, douleur épigastrique aiguë à jeun, éructation acide (due au reflux biliaire).
  • Le stade initial de l'ulcère peptique est semblable à celui de la gastrite antrale, mais il est complété par des nausées ou des vomissements (nourriture récente, bile), des douleurs pendant le sommeil et la constipation.

Des rotations constantes avec de l'air (avec une odeur pourrie ou acide) peuvent être observées chez les individus présentant des modifications dans la section de sortie de l'estomac. Au début, la pathologie est peu symptomatique. En outre, les médecins mentionnent le cancer de l'estomac, qui, aux premiers stades du tableau clinique, est similaire à la gastrite atrophique, mais apparaît plus tard:

  • perte de poids active
  • vomissements forts et fréquents après avoir mangé,
  • aversion pour la viande
  • asthénie (syndrome de fatigue chronique),
  • saturation rapide pendant le repas.

Les pathologies de l'œsophage sont également des causes courantes d'éructations actives après les repas.. La plupart d'entre eux sont accompagnés d'une sensation de boule dans la gorge, d'une augmentation de la salivation, de la toux. Les maladies suivantes nécessitent une attention particulière:

  • Sclérodermie de l'œsophage - lésion du tissu conjonctif et des artérioles, accompagnée d'une atrophie de la muqueuse, d'une ulcération. Les symptômes typiques sont: difficulté à avaler, brûlures d'estomac, éructations d'air, bleuissement rapide des membres, des oreilles ou du nez à basses températures ambiantes, gonflement des petites articulations des pieds et des orteils.
  • Diverticule de Zenker - formation d'une dilatation sacciforme dans la zone de connexion du pharynx avec l'œsophage, saillie de la paroi de ce dernier. Le tableau clinique est déterminé par le stade de développement de la maladie. Les symptômes caractéristiques comprennent des éructations acides, une inflammation des parois du diverticule, des vomissements et une salivation abondante.
  • Cardia cicatriciel - une mauvaise relaxation du sphincter oesophagien inférieur, de l'air et de la nourriture sont projetés en se penchant en avant, en prenant une position horizontale. En avalant, une personne souffre d'une douleur derrière le sternum, d'un enrouement, d'une sensation de nodule dans la gorge.

Les causes les moins fréquentes de gonflement de l'air chez les adultes après avoir mangé sont des maladies et pathologies indirectement liées à l'estomac et à l'œsophage. Lors du diagnostic d'un patient, les médecins n'excluent pas:

  • Pathologie du diaphragme - congénitale ou acquise (âge, avec une obstruction des poumons), conduisant à une douleur à la poitrine (peut irradier - donner - dans le dos). Éclaboussures d'amertume après avoir mangé, avec un changement brutal de la position du corps.
  • Dysbiose intestinale - troubles de la microflore dus à des médicaments à long terme, malnutrition, immunité réduite, infections. Les symptômes associés sont des ballonnements, des nausées, des troubles digestifs, des brûlures d'estomac, des flatulences, des éructations d'air.
  • Pancréatite chronique - dans le contexte d'insuffisance de la production de certaines enzymes, la formation de gaz augmente, le processus de digestion est perturbé. Les éructations après l'amertume sont fréquentes, accompagnées de douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen et d'une chaise instable.
  • Maladies des voies biliaires - tout un groupe de problèmes, notamment la dyskinésie, la cholécystite, la cholélithiase. Les éructations sont amères, parmi les symptômes caractéristiques de douleur sourde dans l'hypochondre droit après un repas ou un effort physique, des nausées, des ballonnements.
  • Insuffisance rénale - se développe sur le fond du diabète, des maladies chroniques du système urinaire, des médicaments. Éclaboussures d'odeur d'acétone en raison d'un mauvais nettoyage du sang des toxines. Le tableau clinique contient des troubles digestifs, des nausées, une faiblesse, une polyurie (augmentation de la formation d'urine).

Chaque cause spécifique d'éructations après un repas requiert une approche individuelle. Le traitement commence par une visite chez un gastro-entérologue et des tests d'instrument et de laboratoire. Dans la plupart des situations, un régime alimentaire doit être prescrit pour aider à réduire la charge sur l'organe malade (reins, foie, estomac, œsophage, intestin), le reste des méthodes de traitement dépend de la cause du problème:

  • En cas de gastrite atrophique, il est impossible de se passer d'antibiotiques agissant sur l'agent pathogène (bactérie Helicobacter pylori).
  • Dans les maladies du foie, de la vésicule biliaire, des antispasmodiques, des inhibiteurs des acides gras, des enzymes (Mezim, Pancréatine) sont nécessaires.
  • En présence de tumeurs dans le tube digestif, la hernie hiatale, une intervention chirurgicale est nécessaire.
  • Le traitement de l'aérophagie névrotique implique l'utilisation de sédatifs (sédatifs), d'antidépresseurs.

Le schéma thérapeutique comprend souvent des médicaments qui aident à normaliser l’acidité de l’estomac (en particulier avec le RGO), à contrôler sa motilité et à réduire la formation de gaz.. Ces médicaments comprennent:

  • Rennie - antiacide, recommandé en cas de dyspepsie pendant la grossesse, de brûlures d'estomac, de douleurs à l'estomac et d'autres symptômes d'acidité. Pour le traitement de ces affections, 1 à 2 comprimés sont pris après les repas, jusqu’à 5 fois par jour. Les contre-indications sont l'insuffisance rénale, l'hypophosphatémie, l'hypercalcémie, la néphrocalcinose, l'enfance (jusqu'à 12 ans).
  • Omez - antiacide, est prescrit pour les ulcères, les gastrites à acidité élevée, la pancréatite, le RGO. Le médicament est interdit aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 12 ans. Il est pris une fois par jour sur la 1ère capsule une demi-heure avant les repas, en buvant de l'eau.
  • Gastal - antiacide, est prescrit pour le traitement complexe de la hernie de l'orifice oesophagien du diaphragme, de l'ulcère peptique, de l'œsophagite par reflux, des brûlures d'estomac et d'autres symptômes dyspeptiques. Le médicament est interdit dans l'insuffisance rénale, l'hypophosphatémie, la maladie d'Alzheimer. Les enfants sont autorisés à partir de 6 ans. Pour le traitement, le comprimé est absorbé sous la langue, la dose quotidienne est de 8 pcs divisé par 4 à 6 fois. Réception une heure après les repas.
  • Motilak est un agent antiémétique, il est prescrit pour le traitement symptomatique d'un complexe de manifestations dyspeptiques, des nausées de toute étiologie. Interdit aux enfants de moins de 5 ans, avec prolactinome, saignements gastro-intestinaux. Le schéma de traitement classique: 1 comprimé 3 fois / jour, quel que soit le repas. Si nécessaire, ajoutez un comprimé avant le coucher.
  • Siméthicone - réduit la formation de mousse dans l'estomac et les intestins. Il est utilisé pour traiter les flatulences, l’aérophagie et le syndrome gastrocardiaque. Le médicament est interdit en cas d'obstruction intestinale. Réception après les repas, dose de suspension - 25-50 gouttes, capsules - 1-2 pcs. Utilisé des médicaments une fois par jour.

Traitement non médicamenteux

Dans les situations où des facteurs non pathologiques sont à l'origine des éructations, le traitement n'implique pas l'utilisation de préparations pharmaceutiques. Vous pouvez faire face à la situation avec des méthodes plus simples, mais elles doivent être suivies dans quelques semaines:

  • renoncement au tabac, alcool, boissons gazeuses,
  • passage aux repas fractionnés avec de petites portions,
  • éliminer les habitudes alimentaires ou parler en mangeant,
  • mâcher soigneusement les aliments (lentement et avec soin),
  • refus de gazer des aliments (oignons, ail, pâtisseries, légumineuses, fruits crus),
  • réduction de la pression intra-abdominale par le rejet des aliments gras et fumés, de la viande avec beaucoup d'épices,
  • se débarrasser des ceintures serrées
  • renoncer à l'habitude de se coucher après avoir mangé,
  • réglage de l'intervalle entre la nourriture et l'exercice (1,5-2 heures).

Remèdes populaires

La méthode la plus simple de traitement à domicile des éructations, qui ne se produit pas sur fond de pathologies graves ou de maladies chroniques du tube digestif, est l'utilisation régulière de thé à la menthe avec du miel (1 c. À thé. De feuilles par tasse d'eau bouillante). L'outil est indésirable en cas de dyskinésie hypermotor du tractus biliaire, car la menthe a une propriété cholérétique. Quelques recettes de plus:

  • Sécher les graines d'aneth ou d'anis (1 cuillère à café) à mâcher lentement avant chaque repas principal. Donc, vous pouvez faire 2-3 semaines.
  • Combinez les fruits du fenouil, de la menthe (graines) et du lin dans des proportions égales, ajoutez des fleurs de tilleul. Versez 1 c. ramasser un verre d'eau bouillante, insister une demi-heure, envelopper une serviette. Buvez une demi-heure avant les repas dans 100 ml sous forme de chaleur. Le traitement dure 10-14 jours.
  • Verser 1 cuillère à soupe. l racine de calamus avec de l’eau bouillante (300 ml), laissez-le reposer pendant une heure. Filtrer. Prendre avant un repas pendant 15 minutes, 50 ml. Le traitement est conçu pour 3 semaines.