Maladies

Diagnostic des maladies intestinales: en cas de besoin et - méthodes de recherche

Le mode de vie dans lequel vit la majorité de la population mondiale n’implique pas toujours un mode de vie sain et une nutrition saine. Les troubles du tractus gastro-intestinal constituent l'un des problèmes de santé les plus courants. Les découvertes du domaine médical de ces dernières années nous permettent d’effectuer divers diagnostics du corps humain sans conséquences graves.

La présence de pathologies peut être identifiée de manière confortable pour le patient et le plus efficacement possible. Les maladies du tractus gastro-intestinal peuvent en réalité être détectées à n'importe quel stade et même en l'absence de signes et de symptômes cliniques évidents. Seul un professionnel de la santé qualifié peut diagnostiquer correctement.

Les spécialistes modernes proposent plusieurs types de diagnostics intestinaux, qui diffèrent par le type de problème, la gravité et les caractéristiques d'un patient particulier. Ceux-ci comprennent:

  • Examen capsule
  • Examen endoscopique
  • Coloscopie
  • Irrigoscopie

Qui montre la procédure?

Avant de choisir la méthode la plus appropriée pour examiner les intestins, il est important de comprendre quand cela est nécessaire. Si vous suspectez différentes maladies ou la présence de parasites, diverses méthodes de diagnostic sont utilisées. De plus, certaines d’entre elles ont leurs propres contre-indications. Consultez un spécialiste et passez les examens nécessaires si les symptômes suivants se manifestent:

  • douleur abdominale
  • constipation
  • la diarrhée,
  • sang, pus ou mucus dans les matières fécales,
  • les hémorroïdes
  • ballonnements
  • une forte baisse de poids ou vice versa son ensemble,
  • éructations et brûlures d'estomac constantes,
  • mauvaise haleine, non liée à la santé dentaire,
  • apparition d'un raid sur la langue.

Souvent, les patients vont chez le médecin trop tard, quand l’inconfort ne peut plus être toléré. Quelqu'un a peur de la pénibilité de la procédure, quelqu'un a du mal à faire appel à un spécialiste. Quoi qu'il en soit, une visite ultérieure chez le médecin montre que la maladie s'est déjà bien développée et qu'elle nécessite un traitement plus grave et plus coûteux. En cas de cancer, tout retard peut être le dernier.

Quel médecin examine les intestins

Le médecin gastro-intestinal traite les problèmes du tube digestif. C'est ce spécialiste qui vérifie la présence de plaintes du patient, collecte des antécédents de vie, des maladies et des antécédents familiaux et effectue un examen objectif.

Si nécessaire, il rédige une référence pour le diagnostic instrumental et de laboratoire, ainsi que pour interpréter les données. Sur la base des résultats, le médecin peut établir un diagnostic final et prescrire un schéma thérapeutique adéquat. Effectuer des procédures de diagnostic spécialistes de différents profils.

Si nécessaire, appliquez des méthodes de recherche aux rayons X. L’examen a impliqué un radiologue. Si des manipulations endoscopiques sont indiquées, un endoscopiste est recommandé. Ces spécialités sont assez étroites et nécessitent certaines compétences.

Méthodes d'examen du gros intestin

Si vous suspectez la présence d'une pathologie dans la région du gros intestin ou à titre préventif, les plus courantes sont les méthodes d'examen

  • coloscopie
  • sigmoïdoscopie,
  • diagnostic endoscopique
  • l'irrigoscopie
  • échographie,
  • imagerie par résonance magnétique,
  • tomographie par ordinateur
  • endoscopie capsulaire.

Coloscopie intestinale

La coloscopie est l'une des méthodes les plus informatives pour examiner le gros intestin. Elle est réalisée à l'aide d'un appareil spécial, un colonoscope, qui permet d'inspecter en temps réel l'état de la membrane muqueuse de toutes les parties du gros intestin, en partant de l'anus pour se terminer par la valve de Bauhinium située à la frontière entre l'iléon et le cæcum.

La méthode nécessite que le patient effectue une formation et un régime spéciaux. Le coloscope est équipé de mécanismes spéciaux permettant de répéter le trajet du gros intestin, de faire pivoter la caméra, de procéder à une fixation vidéo, ainsi que de manipulateurs pour l'échantillonnage de biopsie, la cautérisation des vaisseaux saignants, l'élimination des petites excroissances polypeuses.

Rectoromanoscopie d'examen intestinal

La rectoromanoscopie est une méthode utilisée pour détecter des conditions pathologiques localisées dans la région des parties distales du gros intestin (rectum et côlon sigmoïde). L’examen est effectué à l’aide d’un sigmoïdoscope, c’est un tube rigide qui permet de contrôler l’état de la muqueuse intestinale à l’aide d’un système de lentilles optiques. Le dispositif consiste en un tube métallique d'environ 30 centimètres de long, contenant un système de lentilles, un outil de pompage d'air et d'éclairage.

Radiographie des intestins

Les méthodes de radiographie du gros intestin comprennent la tomodensitométrie et l’irrigoscopie. Tous ces types fournissent une image informative qui permet de caractériser l’état de la paroi intestinale interne, d’identifier les tumeurs, les ulcères, les polypes, les sténoses anormales ou la dilatation, ainsi que de perturber l’emplacement normal - la dystopie.

La tomodensitométrie est réalisée à l'aide d'un appareil spécial qui produit un grand nombre d'images aux rayons X, permettant d'étudier la structure du corps en couches. Son seul inconvénient est la faible résolution par rapport aux tissus de densité proche, ainsi que par la grave exposition du patient. Par conséquent, la procédure ne peut pas être répétée plusieurs fois.

L'irrigoscopie est une méthode qui nécessite de remplir le gros intestin avec une substance radio-opaque (suspension de baryum), de prendre des photos avec un remplissage serré et après avoir vidé l'intestin. C'est l'occasion d'évaluer l'état des parties distales du système digestif et le fonctionnement de la valve bauhinia.

Méthodes d'examen de l'intestin grêle

L'intestin grêle est plus difficile en termes de zone de diagnostic. Ses boucles sont suffisamment éloignées de la cavité buccale ou de l'anus pour permettre l'insertion d'un endoscope. La petite lumière et le mouvement constant compliquent considérablement la visualisation à l'aide d'un tomographe. Les méthodes suivantes sont utilisées pour examiner l'intestin grêle:

  • endoscopie
  • endoscopie capsulaire,
  • Échographie,
  • radiographie.

Examen intestinal par ultrasons

Le diagnostic par ultrasons est de plus en plus important. Sa sécurité et son coût relativement bas ont permis d'installer le dispositif pour échographie dans presque toutes les cliniques du monde. Son action repose sur la capacité des ondes ultrasonores à rebondir sur les organes internes. Un capteur spécial capte les ondes réfléchies et les transforme en image.

Ainsi, le médecin peut examiner les organes internes en temps réel sans compromettre l'intégrité de la peau. Cette méthode permet d’évaluer l’état de l’intestin grêle et d’identifier diverses pathologies, y compris urgentes. La sécurité de l'étude permet de l'appliquer même aux nouveau-nés, d'identifier une éventuelle atrésie du système digestif et d'autres pathologies.

Endoscopie de l'intestin capsulaire

Le développement des technologies modernes a atteint un point tel que la caméra vidéo, l'émetteur radio, la batterie rechargeable et même l'élément d'éclairage ont été réduits à une taille telle qu'ils tiennent dans une petite capsule, similaire à celle utilisée dans le traitement de certaines pathologies.

L'endoscopie de l'intestin en capsule est une méthode de diagnostic qui utilise une petite sonde avalée par une personne et qui envoie des images en temps réel à un diagnostiqueur. Il permet, sans aucun inconfort, la nécessité d'introduire le patient en anesthésie, d'évaluer l'état de tout le tube digestif.

Le contenu d'information le plus important de la méthode est observé lors du passage de la capsule dans l'intestin grêle, aucune méthode ne pouvant fournir une image de la paroi interne du jéjunum et de l'iléon sans perturber l'intégrité de la peau. Le coût élevé d'un tel diagnostic ne permet pas de l'appliquer à tous les patients présentant des troubles du système digestif.

Fibrogastroduodenoscopy

Ce type d'examen endoscopique est considéré comme le plus populaire. Il contient le maximum d'informations dans l'étude de l'œsophage, de l'estomac et des parties initiales du duodénum. EGD permet de visualiser la paroi interne du système digestif proximal.

Les diagnostics sont effectués à l'aide d'un endoscope spécial doté d'un système vidéo, d'un éclairage, d'un mécanisme d'injection d'air et de manipulateurs spéciaux. Si nécessaire, un spécialiste peut fabriquer un matériau pour examen histologique, brûler un vaisseau qui saigne ou lui imposer une ligature en latex spéciale.

Radiographie des organes abdominaux

Cette méthode est la plus courante et la moins chère. Néanmoins, son contenu en informations est assez élevé et permet de détecter la présence d'une obstruction intestinale, à la fois de l'intestin grêle et du côlon. Il est réalisé pour tous les patients chirurgicaux et gastro-entérologiques en tant que dépistage avant l'admission à l'hôpital.

Préparation à l'endoscopie intestinale

L'endoscopie de l'intestin permet la visualisation de la muqueuse intestinale, épaisse et fine. Selon le type de diagnostic, il faudra mettre en œuvre diverses mesures préparatoires. Pour effectuer une endoscopie de l'œsophage, de l'estomac et du duodénum, ​​vous devez manger un reste de dîner et le matin, juste avant l'étude, ne rien manger du tout. Cela permettra aux aliments de quitter l'estomac et les premières sections de l'intestin grêle, ce qui libérera leurs parois des masses alimentaires pour une meilleure visualisation.

L'endoscopie du gros intestin nécessite une préparation plus approfondie. Il dure en moyenne 2 à 4 jours. Le patient est tenu de suivre un régime spécifique sans laitier, qui exclut ces produits du régime:

  • produits de boulangerie
  • bonbons
  • boissons gazeuses
  • légumes frais,
  • viande frite
  • produits laitiers,
  • les légumineuses
  • bouillie.

Habituellement, on demande au patient de manger des légumes bouillis, du kéfir faible en gras, de la viande bouillie, au moins 2 litres d’eau par jour, des biscuits galetny. Pour cette raison, le côlon est nettoyé des scories, des pierres fécales. Le soir, avant l'étude, le patient doit prendre un laxatif, qui contribuera à l'écoulement physiologique matinal des matières fécales et au nettoyage du tube digestif.

Une demi-heure avant l'endoscopie, le patient subit un lavement avant de recevoir de l'eau pure. Toutes ces mesures permettront d'obtenir les résultats de diagnostic les plus informatifs, ce qui est important pour le diagnostic différentiel et l'établissement du diagnostic final.

Comment se passe l'examen de l'intestin

L'examen intestinal est une procédure assez délicate, car la plupart des diagnostics n'incluent pas l'utilisation de la sédation ou l'introduction d'un patient sous anesthésie. Les compétences du médecin sont très importantes car elles permettent de réduire au minimum l'inconfort de la situation et la procédure à suivre pour la personne examinée.

Différentes méthodes d'enquête requièrent une approche radicalement différente. Par exemple, avant de subir une coloscopie, une discussion de groupe, une rectoromanoscopie et une irrigation par irrigation, le patient doit suivre une formation spéciale. Ce n’est qu’après avoir demandé à cette personne de prendre la position nécessaire.

Pour les types endoscopiques, le patient est couché sur le côté et une coloscopie nécessite également d'abaisser les membres inférieurs jusqu'à l'abdomen. Après cela, les endoscopes sont insérés dans la cavité buccale ou l'anus. De plus, toutes les manipulations dépendent complètement de l'agilité du diagnostiqueur et de la relaxation du patient. Il est demandé au patient de respirer profondément et calmement, tandis que le médecin, progressant dans le tube digestif, aspire de l'air afin d'élargir la lumière et de mieux localiser, effectue l'examen.

La rectoromanoscopie est réalisée en position coude-genou ou couchée sur le côté dans une pièce spéciale afin de créer les conditions les plus confortables pour le patient. L'exécution est similaire au diagnostic endoscopique, seul un autre instrument est utilisé et la plus petite longueur du gros intestin est examinée.

La radiographie au baryum est une procédure plus complexe qui s'effectue en plusieurs étapes. Une fois les mesures préparatoires terminées, une suspension radio-opaque est introduite dans le gros intestin du patient (à ce moment, le patient est allongé du côté des membres inférieurs). Après cela, la première photo est prise dans la «phase de remplissage serré». Ensuite, il est demandé à la personne de vider l'intestin, après quoi une deuxième photo est prise pour évaluer le relief de la membrane muqueuse.

Une large gamme de méthodes de diagnostic permet d’évaluer l’état fonctionnel de l’ensemble du tube digestif. Le risque de complications, telles que les infections, est presque réduit à zéro, car ces méthodes ne nécessitent pas de violation de l'intégrité de la peau.

Après l'examen, le patient peut généralement retrouver un rythme de vie normal. Certaines méthodes endoscopiques permettent, parallèlement au diagnostic, de réaliser des interventions chirurgicales mini-invasives pour éliminer les saignements, éliminer les petits polypes, et permettent également de prélever du matériel pour un examen histologique et d'établir un diagnostic final.

Vous pouvez utiliser ces types de diagnostics dans n'importe quel centre médical moderne. Devrait être guidé par le coût de la procédure, l'expérience du médecin, ainsi que les commentaires du diagnostiqueur et du centre clinique sur les forums Internet.

Examen capsulaire et ses caractéristiques

La recherche capsulaire est utilisée pour les douleurs abdominales et les tumeurs suspectes.

L’examen capsulaire est réalisé en avalant des entérocapsules dans lesquelles est intégrée une caméra vidéo. Cette méthode a été introduite dans la médecine nationale grâce aux scientifiques israéliens qui l’ont inventée.

Un atout majeur du diagnostic capsulaire est une invasion minimale et un contenu informatif élevé. Le médecin effectuant la procédure pourra évaluer spécifiquement l'état interne du tractus gastro-intestinal du patient. Une méthode de diagnostic similaire est recommandée pour les patients présentant les symptômes suivants:

  • douleur abdominale
  • saignements cachés,
  • maladie congénitale suspectée
  • suspicion de la présence d'une tumeur.

Le processus de diagnostic commence par la fixation d'un appareil d'enregistrement sur le corps humain, après quoi il doit avaler la capsule vidéo. Le mouvement de l'appareil le long du tractus gastro-intestinal se fait par vagues de péristaltisme.

Après ces manipulations, les données obtenues à la suite de l’enquête sont traitées par des programmes informatiques spéciaux. Le temps de traitement peut atteindre environ 8 heures. Le spécialiste déterminera la présence de polypes, de tumeurs, y compris le cancer, ainsi que de toutes les autres pathologies intestinales. La capsule est excrétée naturellement.

Dans certains cas, notamment en cas de faible motilité intestinale chez un patient, une capsule légèrement différente est utilisée sous le nom de Patency. Son but est d'identifier les zones intestinales rétrécies.

En apparence et en taille, cette capsule est la même que d'habitude, mais si elle est collée dans la partie supérieure de l'intestin, la capsule se dissolve d'elle-même (elle prend environ 2 jours). Inside Patency n’est pas une caméra vidéo, mais une micropuce spéciale qui permettra de révéler à quels endroits l’intestin est rétréci.

A la fin du diagnostic, la puce est excrétée naturellement.

Examen endoscopique

L'examen endoscopique est utilisé pour détecter les tumeurs et les polypes.

Cette méthode de diagnostic est utilisée pour déterminer les pathologies cachées du patient, telles que les polypes et les tumeurs. Le processus est à la fois sûr et indolore pour le patient.

Grâce à l'endoscopie, vous pouvez évaluer avec précision l'état de la muqueuse intestinale. Le médecin examine la muqueuse de l'œsophage, de l'estomac, du duodénum, ​​du gros intestin et de l'intestin grêle.

Le processus est effectué sur un estomac vide. Le patient doit d’abord stimuler le nettoyage avec des médicaments laxatifs. L'étape suivante est l'introduction d'un transducteur à ultrasons dans le rectum.

Ensuite, lorsque le dispositif atteint la partie intestinale requise, le médecin évalue l’état de l’éducation ou une autre pathologie et, en fonction de ce qu’il a vu, prend d’autres mesures et méthodes de traitement.

Contre-indications L'endoscopie n'est pas recommandée aux personnes souffrant de maladies du cœur ou des poumons en raison des effets de médicaments spéciaux. Mais dans tous les cas, avec chaque patient, cette question est résolue individuellement, en fonction des conditions propres à chaque cas.

Coloscopie

La coloscopie est une méthode d'étude et d'évaluation de l'état des parois du tractus gastro-intestinal.

C'est une méthode de diagnostic mal aimée par de nombreux patients. Pour ne pas l'appeler douloureux, c'est plutôt désagréable, mais l'efficacité est très grande.

La coloscopie est réalisée à l'aide d'un fibrocolonoscope, qui est introduit dans le corps du patient après un nettoyage des intestins avec une préparation laxative spéciale. La procédure dure environ 30 minutes, durant lesquelles le patient peut ressentir des ballonnements.

Le fibrocolonoscope est une tresse médicale à texture souple, équipée d'un système optique. Grâce à cet appareil, les manipulations suivantes sont possibles:

  • étude et évaluation de l'état des parois du tractus gastro-intestinal,
  • faire une biopsie (clivage d'une petite section de tissu) pour une analyse histologique ultérieure,
  • élimination des tumeurs bénignes et des petits polypes.

Lors de la réalisation d'une coloscopie, un spécialiste détermine la cause spécifique des plaintes du patient. Ainsi, le diagnostic des tumeurs, de la tuberculose, des adhérences intestinales et d'autres pathologies est effectué. Le patient prend conscience de son état immédiatement après la fin de la procédure.

Irrigoscopie

Irrigoscopie - examen du tractus gastro-intestinal à l'aide de rayons X.

Irrigoscopie - examen du tractus gastro-intestinal à l'aide de rayons X. Il est d'abord nécessaire de nettoyer les intestins autant que possible, en utilisant des lavement et des laxatifs à cette fin. À la veille de l'irrigoscopie, le patient ne peut pas manger.

Avant le diagnostic, le patient ingère du sulfate de baryum, une substance radio-opaque. La substance remplit des zones de l'intestin et aide le médecin à examiner ses contours et le degré de lumière, ce qui aide également à identifier la présence de pathologies.

Dans certains cas, il est nécessaire de mettre en œuvre une méthode de double contraste. Qu'est ce que cela signifie? Une fois que la substance radio-opaque est libérée, l'intestin est rempli d'air. De ce fait, il est également possible de déterminer les contours de toutes les parties de l'intestin.

Sur la base des contours vus, le médecin détermine la présence de fistules, de tumeurs, de diverticuloses, d'anomalies congénitales, d'ulcères, de cicatrices, etc. L'irrigoscopie est sans danger et indolore, le patient est peu exposé. Dans quels cas est recommandé l'irrigoscopie:

  1. la sécrétion de mucus et de pus des intestins,
  2. douleurs dans l'anus et le côlon,
  3. indigestion chronique (diarrhée, constipation),
  4. saignement du rectum,
  5. gonflement suspecté dans le tractus gastro-intestinal,
  6. l'incapacité d'effectuer une coloscopie pour un diagnostic précis,
  7. obstruction intestinale (avec l'aide des rayons X et des ultrasons, la présence de ce diagnostic est confirmée).

Diagnostic du gros intestin

Un test sanguin fournit beaucoup d’informations sur la santé d’une personne.

Pour déterminer les maladies du côlon, les médecins prescrivent un certain nombre d'examens et de tests obligatoires.

Initialement effectué un test sanguin pour la composition clinique et biochimique. Pour déterminer la dysbactériose, le patient apporte ses matières fécales au laboratoire. Cinq méthodes principales d’examen du rectum:

  • anoscopie
  • sigmoïdoscopie,
  • fibrocolonoscopie,
  • diagnostic en laboratoire des matières fécales pour dysbiose,
  • test sanguin.

Un examen rectal numérique est nécessaire, ce qui devrait être fait pour toute indication de maladie des organes pelviens. Cette procédure est effectuée par un médecin à l'aide de dispositifs spéciaux.

Pour commencer, nous analysons l’état des muscles de l’anus, ce qui permettra d’identifier un certain nombre de maladies: hémorroïdes, fissures anales, rétrécissements dans la lumière de l’intestin, tumeurs, cicatrices, etc. Dans certains cas, à l'aide d'un proctoscope, nécessaire au diagnostic des parties du côlon plus éloignées.

Pour un examen général du côlon, ils ont recours à la fibrocolonoscopie, devant laquelle un nettoyage complet des intestins est nécessaire.

Diagnostic de l'intestin grêle

L'examen commence par un diagnostic du duodénal, du jéjunum et de l'iléon. La localisation de ces parties du tractus gastro-intestinal est située entre le gros intestin et l'estomac. Un spécialiste dans ce domaine est un gastro-entérologue. Pour le diagnostic utilisé:

  1. fibroscopie
  2. l'irrigoscopie
  3. endoscopie
  4. échographie,
  5. radiographie

Un rendez-vous pour un examen approfondi peut être obtenu exclusivement auprès d'un gastro-entérologue. Avant le diagnostic est important d'observer un régime de quelques jours pour décharger le tube digestif.

Grâce à l'endoscopie, il est possible d'identifier un patient présentant une pathologie de gravité variable. Aussi souvent que l'endoscopie, pour le diagnostic de l'intestin grêle, on utilise la méthode de la rectoscopie (examen des parois internes de l'intestin avec un sigmoïdoscope). Grâce à l'endoscopie, les problèmes suivants sont résolus:

  • se débarrasser des polypes
  • arrêtez de saigner,
  • installation de la sonde pour l'alimentation,
  • enlèvement d'objets étrangers.

Une autre méthode très efficace de détection des maladies de n'importe quelle section de l'intestin grêle est l'entéroscopie à double boule réalisée sur un patient sous anesthésie générale. Il est utilisé si le patient a:

  1. les tumeurs
  2. adénomatose,
  3. polypes
  4. saignements dans l'intestin grêle,
  5. la présence de corps étrangers dans l'intestin grêle.

À propos de l'endoscopie capsulaire - en vidéo thématique:

Cancer de l'intestin grêle

Le cancer de l'intestin grêle entraîne la disparition de douleurs et de problèmes intestinaux.

Le cancer colorectal (cancer de l'intestin grêle) est souvent très difficile à déterminer. Cette maladie peut être cachée derrière le masque d'une autre pathologie, les médecins doivent travailler d'arrache-pied pour l'identifier.

Les principaux signes de cancer de l'intestin grêle sont des douleurs abdominales persistantes et des problèmes intestinaux. Surtout si la douleur a un caractère croissant, vous devez alors en désigner un ou plusieurs autres.

Un cancer de l'intestin peut être présent même si l'échographie a montré un résultat négatif. Comme les cancers sont souvent cachés, les médecins échouent souvent à les examiner dès la première fois.

Nombreux sont ceux qui recherchent l’aide de spécialistes d’Israël et d’Allemagne afin de déterminer sans équivoque la présence de la maladie, car les méthodes et les équipements les plus modernes existent. S'il y a le moindre soupçon de cancer, les examens devront être poursuivis jusqu'à ce que le diagnostic définitif soit connu.

En plus des méthodes de diagnostic déjà mentionnées, il existe une procédure telle que l'entéroscopie. Au cours de cette procédure, un examen endoscopique est effectué, parfois accompagné d’une biopsie.

Une excellente évaluation de la qualité d'Israël médical mérité. De nombreux patients demandent l'aide médicale du personnel de ce pays. Les cliniques et les centres médicaux en Israël sont dotés de tout un arsenal de méthodes de diagnostic, des fonds nécessaires à cette fin, ainsi que des derniers équipements professionnels à leur disposition. Les patients étrangers ont la possibilité d'examiner complètement les intestins dans les cliniques de ce pays.

La procédure de définition principale est l'examen à l'aide d'une capsule vidéo - endoscopie. Pour un examen précis de l'intestin grêle, cette procédure est indispensable et la plus informative. La capsule vidéo pour l'endoscopie a été inventée ici, il y a environ 10 ans, et ne peut être remplacée à ce jour.

A quoi servent l'endoscopie et ses étapes?

L'endoscopie permet de diagnostiquer qualitativement la présence de diverses maladies dans le gros et le petit intestin. Il comprend trois étapes:

  • coloscopie (diagnostic du gros intestin),
  • rectamanoscopie (examen du rectum à une profondeur de 30 cm)
  • entéroscopie ou entérinoscopie (examen de l'intestin grêle).

Imagerie par résonance magnétique (IRM)

L'imagerie par résonance magnétique est un examen intestinal sans douleur.

L'imagerie par résonance magnétique est une méthode sûre pour examiner les intestins sans causer de douleur au patient.

L'IRM vous dira si le patient a des maladies chroniques du tractus gastro-intestinal. Avant de commencer, il est important de nettoyer les intestins au moyen d'un lavement. Vient ensuite la réception d'un agent de contraste par le patient. La durée de la procédure est très courte (seulement 10 minutes).

Grâce à la méthode IRM, un médecin spécialisé dans ce problème sera en mesure de déterminer avec précision la gravité de la maladie, d'inspecter chaque partie de l'intestin et de rechercher d'éventuelles métastases. De plus, grâce à l'imagerie par résonance magnétique, la présence de tumeurs malignes peut être détectée.

Remarqué une erreur? Sélectionnez-le et cliquez Ctrl + Entréenous le faire savoir.

Lorsqu'un examen intestinal est indiqué

La plupart des maladies intestinales sont accompagnées de symptômes non spécifiques tels que:

  • douleur dans l'abdomen ou l'anus,
  • diarrhée ou constipation
  • ballonnements (flatulences),
  • nausées ou vomissements prolongés.

Si ces symptômes vous inquiètent, vous devez contacter votre gastro-entérologue.

Parfois, le diagnostic de l'intestin peut être attribué au diagnostic des causes du malaise constant et de la faiblesse, du manque d'appétit, de la perte de poids inexpliquée avec une bonne nutrition.

Les personnes qui ont subi une intervention chirurgicale pour enlever une tumeur dans l'une des sections de l'intestin ont besoin d'examens réguliers. De plus, le diagnostic préventif annuel est nécessaire pour les personnes de plus de 40 ans - à cet âge, le risque de maladies intestinales augmente.

Les médecins recommandent que les jeunes soient également soumis à des examens réguliers: les cas de maladie inflammatoire de l'intestin sont récemment devenus plus fréquents chez les personnes âgées de 26 ans environ. Le manque de symptômes spécifiques peut être la raison de la détection tardive de la maladie. Cela conduit à sauter le stade précoce, lorsque la pathologie est encore susceptible d'un traitement simple. Mais sans tests supplémentaires, même le médecin ne fait souvent pas preuve de méfiance vis-à-vis du développement d’un processus oncologique ou inflammatoire dans l’intestin. Par conséquent, la recherche préventive devient un besoin urgent pour tous ceux qui se soucient de la santé.

Caractéristiques de l'examen de l'intestin grêle et du gros intestin

L'anatomie de l'intestin comprend deux segments principaux: l'intestin grêle et le gros intestin, dont l'étude a ses propres spécificités. L'intestin grêle remplit les fonctions de digestion des aliments, d'absorption des nutriments. Le gros intestin se forme et élimine les matières fécales. Dans le diagnostic des maladies de ces deux segments, la recherche coprologique joue un rôle important - une analyse qui permet au spécialiste d’établir une première conclusion sur la nature de la maladie lors de l’évaluation de la consistance, des impuretés (sang, pus) et de la couleur des matières fécales.

Le type d'analyse le plus informatif est l'examen de l'intestin avec un endoscope. L'étude de l'intestin grêle de cette manière est difficile, car la localisation de l'organe le rend difficile à atteindre, mais possible. L'équipement moderne fait face à cette tâche. Arrêtons-nous sur les types d’études du petit et du gros intestin.

Indications pour un diagnostic complet des maladies du côlon et de l'intestin grêle

Pour poser un diagnostic correct, le médecin a besoin des informations les plus complètes sur l'état du patient. Par conséquent, une approche intégrée est importante dans l'examen des intestins. Un des spécialistes du réseau de laboratoires INVITRO nous parlera des caractéristiques du diagnostic du petit et du gros intestin:

«Les raisons pour contacter notre centre de diagnostic sont multiples: la disponibilité d'équipements modernes, la possibilité d'effectuer un grand nombre de tests, les procédures de laboratoire et d'instruments, le professionnalisme des médecins qui assurent une recherche rapide et sans douleur. Il convient de prêter attention à quiconque est confronté à la nécessité de déterminer la cause des changements pathologiques dans les intestins. Pour les patients atteints de telles maladies, le temps a une grande importance. C'est pourquoi nous fournissons les résultats des tests de laboratoire dans un délai de 4 jours ouvrables et des résultats instrumentaux (coloscopie, rectosigmoscopie, colonoscopie par scanner) le jour de l'intervention. Pour que le patient ne ressente pas de gêne lors de la coloscopie et de la rectosigmoscopie, nous pouvons utiliser des sédatifs par voie intraveineuse, plongeant dans un sommeil médicamenteux. Avec INVITRO, nous sommes certains que toute procédure diagnostique et thérapeutique doit être réalisée à un niveau hautement professionnel et en tenant compte des souhaits du client. ”

P.S. La coloscopie, la rectosigmoscopie et la coloscopie virtuelle sont effectuées sur le tomographe du centre de diagnostic INVITRO de Kashirskoye shosse. Pour plus d'informations, suivez le lien - www.invitro.ru.

Licence pour activités médicales LO-50-01-008046, 13/09/2016

Qu'est-ce que l'intestin?

L'intestin est un organe situé dans la cavité abdominale et impliqué dans le processus de digestion. Il absorbe les nutriments qui pénètrent plus tard dans le sang. Les substances non digérées sont éliminées du corps sous forme de matières fécales et de gaz intestinaux.

La longueur de l'intestin humain atteint quatre mètres. Il contient un très grand nombre de bactéries qui facilitent la digestion. Il est donc primordial que la microflore de l’organe soit constamment en équilibre. Sinon, le corps échouera, ce qui entraînera le développement de diverses pathologies. Le dysfonctionnement intestinal peut manifester une variété de symptômes, parmi lesquels les plus prononcés sont des grondements abdominaux, des flatulences, des douleurs, une diarrhée, un retard des selles, une constipation chronique, etc.

Les maladies intestinales sont généralement de nature infectieuse ou parasitaire. Les pathologies infectieuses incluent la syphilis, la tuberculose, la dysenterie, etc., et les maladies parasitaires comprennent la scarabiase, la diphyllobothriase, la trichinose, les myases intestinales, la trichocéphalose, etc. Divers procédés d’examen de l’intestin sont utilisés pour diagnostiquer toutes ces maladies.

Structure intestinale

La structure anatomique du corps est représentée par deux segments:

L'intestin grêle se situe entre l'estomac et le gros intestin. C'est le processus de digestion. Cette section de l'intestin est divisée en composants suivants:

  • duodénum,
  • jéjunum
  • iléon.

L'intestin grêle tire son nom du fait que, par rapport à la structure anatomique du gros intestin, ses parois sont moins épaisses et durables. De plus, le diamètre des sections de ses départements est beaucoup plus petit.

Le côlon est la partie inférieure du tube digestif, dans lequel l'eau est absorbée et les selles se forment. Sa longueur est d'environ 1,5 à 2 m.

Le côlon est représenté par des segments:

  • caecum et processus vermiforme,
  • le côlon, qui comprend le côlon ascendant, le côlon transverse, le côlon descendant et le côlon sigmoïde,
  • rectum avec partie large et partie terminale rétrécie.

Il faut dire que les méthodes d’examen des intestins sont très similaires à la fois pour l’intestin grêle et pour le gros intestin, bien qu’il y ait quelques nuances.

Examen intestinal pertinent

Aujourd'hui, les pathologies intestinales sont très courantes. Malheureusement, il existe souvent des maladies graves - les tumeurs cancéreuses. Chaque année, environ 1 million de nouveaux cas de cancer colorectal sont diagnostiqués dans le monde. La moitié des patients chez qui la maladie est retrouvée meurent. L'oncologie de l'intestin occupe une position dominante parmi toutes les tumeurs malignes. Par conséquent, il devient urgent de procéder à des examens préventifs de l'intestin afin d'empêcher le développement de maladies.

Les méthodes modernes de diagnostic permettent de détecter diverses pathologies intestinales à un stade précoce et d'initier un traitement immédiat, ce qui augmente les chances du patient de récupérer rapidement ou au moins de maintenir une qualité de vie satisfaisante. Le diagnostic des maladies du côlon est plus populaire, car de graves violations se produisent précisément dans ces parties de l'intestin. La médecine offre aux patients toute une gamme de méthodes pour diagnostiquer cet organe, notamment:

  • examen capsulaire,
  • coloscopie
  • endoscopie
  • Diagnostic IRM,
  • l'irrigoscopie.

Examen intestinal vidéocapsulaire

Parmi toutes les méthodes de diagnostic disponibles, cette méthode est considérée comme la plus simple et, en même temps, assez informative. L’essence de l’étude est que le patient avale une capsule équipée d’une caméra vidéo. Une fois dans le corps humain, le «dispositif» parcourt toutes les parties du tractus gastro-intestinal et prend une photo toutes les deux secondes. Les données de la puce sont traitées par un programme spécial et des conclusions médicales sont établies sur la base des résultats obtenus.

Pour la procédure, vous devez d'abord préparer. A la veille de la manipulation, il est interdit de manger, l'étude est réalisée à jeun. Fixez le dispositif sur le corps d’une personne, qui enregistrera les résultats de l’étude. La procédure de diagnostic dure environ huit heures, au cours desquelles le patient mène une vie normale. Il vaque à ses occupations sans perturber le rythme quotidien. Après examen, la capsule se dissout et est excrétée du corps de manière naturelle.

Les méthodes les plus modernes d'examen intestinal sont aujourd'hui représentées par l'utilisation de capsules vidéo, bien que cette méthode présente des inconvénients. Une telle manipulation coûte très cher. Le fait est que les capsules "intelligentes" coûtent environ 1 000 yuans. e., et seuls deux pays leur proposent aujourd'hui - le Japon et Israël, leaders sur le marché de ces services. Dans les pays de la CEI, il n’existe pas de production propre de puces de diagnostic.

Endoscopie de l'intestin

Un endoscope est un appareil optique utilisé en médecine pour étudier les organes creux de l'homme, tels que l'œsophage, l'estomac, les intestins. Dans la plupart des cas, il est introduit par l'ouverture naturelle du corps, au moins par les incisions.

Des méthodes endoscopiques d’examen des intestins sont prescrites en cas de suspicion de polypes ou de formation de tumeurs dans l’intestin. Avant la procédure, le patient doit préparer son corps avec soin - nettoyer les intestins. Aujourd'hui, cette mesure est facilement réalisée par le biais de médicaments spéciaux. Le médecin insère une sonde à ultrasons dans l'intestin, ce qui permet un examen détaillé de la membrane muqueuse et de l'état des parois de l'organe de test. Afin de clarifier les résultats au cours de la procédure, du matériel biologique peut être collecté pour des tests de laboratoire supplémentaires.

Une échographie endoscopique du gros intestin est réalisée dans la plupart des cas, à l'exception des moments où le patient est atteint de maladies cardiaques, vasculaires ou pulmonaires. Ceci est directement lié à la nécessité de prendre des médicaments spéciaux. Cependant, la faisabilité d'une telle étude est décidée individuellement dans chaque cas.

IRM examen intestinal

L'imagerie par résonance magnétique est un autre moyen de diagnostiquer les maladies intestinales. Elle est basée sur une utilisation dans l'étude du champ magnétique. Cette procédure est indolore et est considérée comme sûre car elle ne supporte pas la charge de radiation sur le corps. La veille, il est nécessaire de nettoyer les intestins et, immédiatement avant la manipulation, d’entrer un agent de contraste dans le corps. L’étude elle-même ne prend pas plus de dix minutes et vous permet d’identifier les violations graves de l’intestin, y compris les tumeurs malignes.

Il faut dire que le diagnostic doit être réalisé de manière globale, donc, les méthodes d'examen clinique de l'intestin sont ajoutées aux manipulations ci-dessus. Pour identifier la dysbiose dans les matières fécales, des études rectales et bactériologiques peuvent également être menées. Le sang est prélevé sur le patient - en règle générale, une analyse biochimique et clinique du matériel est effectuée. Les méthodes de diagnostic modernes ne remplaceront toutefois pas l'examen rectal numérique.

Examen de l'intestin grêle: méthodes

Comme indiqué précédemment, le plus souvent, des pathologies graves affectent le côlon, mais des maladies de l'intestin grêle se manifestent également. En règle générale, le diagnostic commence par une étude du duodénum situé entre l'estomac et le gros intestin. À ces fins, ils prescrivent une fibroscopie ou une endoscopie et peuvent également recourir à l'irrigoscopie ou à la radiographie. Quelques jours avant la manipulation, il est recommandé au patient de suivre un certain régime alimentaire.

En utilisant l'endoscopie, vous pouvez non seulement diagnostiquer les intestins, mais également éliminer les polypes, arrêter le saignement, installer une sonde pour la prise alimentaire. La méthode la plus moderne de diagnostic des maladies de l’intestin grêle est l’entéroscopie à double ballonnet, réalisée sous anesthésie générale. Cette procédure est considérée comme suffisamment lourde et n’est pratiquée qu’à l’hôpital. Entéroscopie prescrite pour le saignement dans l'intestin grêle, avec son obstruction.

Ainsi, l'examen capsulaire, l'endoscopie, la coloscopie, l'irrigoscopie et l'IRM sont les méthodes de base par lesquelles l'intestin est diagnostiqué et examiné. Il faut dire que, d’une manière générale, les conditions pathologiques de l’organe sont plus souvent diagnostiquées chez la femme, mais ceci est uniquement dû au fait que la belle moitié de l’humanité surveille plus attentivement sa santé et subit consciemment un examen médical à des fins préventives. Il existe également une opinion selon laquelle ces maladies sont inhérentes aux personnes riches, car elles se permettent principalement de se nourrir de manière raffinée.

Indications pour l'examen

La médecine moderne est très différente même de celle qui était pertinente il y a 10 ou 20 ans. Et les gens ont désormais plus de chances d'aller à un rendez-vous avec des spécialistes, car ils comprennent l'importance de prendre soin de leur santé. Plus tôt la maladie est détectée, plus il est généralement facile de guérir. Et même les sceptiques essaient, à la moindre inquiétude du tractus gastro-intestinal, de rendre visite à un spécialiste et de procéder aux recherches nécessaires.

Symptômes de maladies gastro-intestinales

Note! L’examen de l’intestin, qui a été réalisé à temps, même sans indication apparente, permet d’identifier un certain nombre de maladies au stade initial, quand une personne ne ressent même aucun symptôme.

L'examen intestinal révèle un certain nombre de maladies.

Mais, en règle générale, une personne demande de l'aide à des spécialistes précisément si des symptômes le gênent. Les indications pour consulter un médecin et effectuer divers examens sont les suivantes:

  • douleur palpable ou douleur abdominale faible,
  • douleur dans l'anus,
  • nausées ou vomissements sur une longue période
  • constipation
  • flatulences constantes,
  • la diarrhée

Constipation - une bonne raison de procéder à un examen

En règle générale, une personne présentant de tels symptômes sollicite l'aide d'un gastro-entérologue. À propos, ces derniers peuvent être envoyés à un examen des intestins, même en l'absence de ces signes de maladie, mais en présence d'une faiblesse, d'un manque d'appétit.

Note! Il est recommandé de procéder régulièrement à un examen intestinal chez les personnes âgées de 40 ans. Plus la personne est âgée, plus le risque de maladies intestinales est élevé. Cependant, certaines pathologies «rajeunissent» - par exemple, les processus inflammatoires intestinaux sont plus souvent détectés chez les personnes âgées de 26 ans et plus. En outre, l'examen est montré à ceux qui ont déjà des pathologies du tractus gastro-intestinal ou ont subi une intervention chirurgicale associée à l'ablation de tumeurs dans l'un des tractus intestinal.

Proctite - inflammation du rectum

Il est important de se rappeler que de tels examens aideront à identifier les pathologies du cancer à temps. Par exemple, le cancer colorectal du rectum ou du côlon est en tête du classement des causes de décès par cancer en Russie. Cependant, la vie d’une personne peut être sauvée si le traitement est fait à temps. L'élimination des polypes intestinaux, précurseurs de ce cancer, permettra de prévenir le développement de la maladie. Mais ils ne peuvent être identifiés qu’au moment de l’enquête.

Caractéristiques de l'étude

Du point de vue de l'anatomie dans le tractus intestinal, il y a deux éléments principaux - gros et petit intestin, et l’étude sur la présence de pathologies de chacun d’eux est différente. Ainsi, pour la digestion des aliments et le processus d'absorption de diverses substances et oligo-éléments est responsable de l'intestin grêle. Mais la graisse est responsable de la formation et de l'élimination des matières fécales du corps.

Note! De grande importance dans l'identification des maladies de l'intestin a un coprogramme. Cette analyse permet d’obtenir une évaluation de la consistance des matières fécales, de leur couleur et de leur structure, ainsi que de la présence dans celles-ci de diverses inclusions telles que du pus ou du sang.

L'endoscopie est également souvent utilisée, mais il est plutôt difficile d'examiner le petit intestin avec son aide en raison des particularités de sa localisation dans le corps du point de vue de l'anatomie. L'équipement disponible dans les cliniques modernes permet cette étude.

Qu'est-ce que l'endoscopie

Le gros intestin est généralement examiné de manière exhaustive. En d’autres termes, une personne donne non seulement des échantillons de sang et de selles à des fins d’analyse, mais subit également diverses méthodes d’examen instrumentales.

Lors de l'examen des deux points, une approche intégrée est utilisée.

Note! Malheureusement, la plupart des cliniques municipales en Russie ne sont toujours pas équipées de la technologie moderne. Et l'examen se limite à une analyse générale d'échantillons de selles ou d'ultrasons.

Méthodes de base de l'examen de l'intestin

Comment vérifier les intestins de l'estomac à l'hôpital pour les parasites et l'oncologie? Le moyen le plus simple de vérifier l'état des intestins est la palpation. Il est divisé en deux types: superficiel et profond. Lors de la palpation superficielle, le médecin peut détecter un point sensible ou une hypertrophie des organes internes. La palpation est effectuée dans la direction de bas en haut, tout en vérifiant les deux côtés de l'abdomen. Avec une palpation profonde, la pression devient plus forte, à la limite d'une zone de confort. Pour une personne en bonne santé, même la palpation profonde passe sans douleur et les muscles abdominaux sont relâchés pendant l'examen.

Si vous soupçonnez la présence de parasites et spécialiste en pathologie intestinale, le patient pourra être référé pour des tests. Quels tests vous devez passer pour vérifier les intestins:

  1. Test sanguin général. Conduit le matin strictement sur un estomac vide. Vous permet d'identifier les maladies infectieuses, la présence de parasites, les processus inflammatoires et les saignements internes.
  2. Analyse biochimique du sang. Avec cela, vous pouvez détecter une violation de l'absorption des nutriments.
  3. Analyse d'urine Dans certaines maladies de l’intestin, l’urine peut changer de couleur et de densité, c’est une raison pour vérifier avec un spécialiste.
  4. Coprogramme. L'analyse des matières fécales vous permet d'identifier l'image globale de l'état intestinal Avant de passer, le matériel devra adhérer à un régime alimentaire spécial pendant cinq jours. Les fèces sont vérifiées pour la présence d'impuretés (sang, pus, aliments non digérés, parasites, etc.). En outre, ils vérifient au microscope la présence de fibres musculaires, de graisse, etc.

La coloscopie vous permet d'obtenir plus d'informations, vous pouvez l'utiliser pour détecter une inflammation, des polypes, des tumeurs et également pour vérifier l'état de la membrane muqueuse. La coloscopie est relativement peu douloureuse, mais pour certains, elle peut être désagréable. Dans de rares cas, la procédure est réalisée avec une anesthésie locale. Un tube flexible avec une caméra est inséré dans l'anus. Grâce à lui, vous pouvez non seulement examiner les intestins, mais aussi passer des tests si nécessaire. Le plus souvent, l'examen est effectué couché sur le ventre, mais si nécessaire, le médecin peut demander au patient de se tourner sur le côté ou de s'allonger sur le dos.

Une méthode d'examen plus moderne est le diagnostic capsulaire. Comparé à la coloscopie, il est totalement indolore et ne provoque pas de gêne. Il suffit au patient d'avaler une petite capsule avec une caméra, celle-ci traverse l'estomac et les intestins, elle est excrétée du corps de façon naturelle. Au cours de la progression dans le tractus gastro-intestinal, la caméra prend environ 50 000 images, qui sont transmises à un appareil spécial fixé à la taille du patient. La capsule vous permet d'explorer l'intestin grêle et le gros intestin, l'estomac et le rectum.

Si nécessaire, en plus des tests et de la coloscopie ou du diagnostic capsulaire, des ultrasons, un scanner ou une radiographie de l'intestin peuvent être prescrits.

Comment mener une enquête indépendante

À la maison, il est impossible de détecter les parasites, les ulcères, les processus inflammatoires ou les tumeurs. La seule option de diagnostic disponible est l'inspection visuelle et l'évaluation du bien-être. Ce qui est important de faire attention à:

  1. Augmentation de la température corporelle, fatigue, perte de poids soudaine - tout cela peut indiquer la présence de la maladie.
  2. En sondant l'abdomen, il y a des phoques.
  3. Douleur constante dans l'intestin.
  4. L'apparition de taches sur la peau, changement de couleur, éruption cutanée.
  5. Violations de la chaise, sang de l'anus.
  6. Fluctuations du poids corporel.
  7. Sensation de faim.
  8. Nervosité, insomnie.

Si vous présentez l'un de ces symptômes, vous devriez toujours consulter un médecin. Plus le traitement de la maladie est commencé tôt, plus il a de succès.

La publication suivante sera ouverte sur l'efficacité de Nogtivit contre les mycoses des ongles.

Quel médecin est préférable de contacter?

La première étape consiste à contacter un gastro-entérologue. Pour éliminer les causes gynécologiques des douleurs abdominales, les femmes devront également consulter un gynécologue. Si la douleur et d'autres symptômes désagréables sont localisés dans la région rectale, un proctologue doit être examiné. Les méthodes de diagnostic du gastro-entérologue et du proctologue sont identiques:

  • palpation
  • tests de laboratoire
  • examen instrumental.

Un parasitologue aidera à déterminer la présence de parasites et à prescrire le traitement nécessaire. En présence de maladies chroniques de l'intestin nécessite une inspection régulière par les spécialistes concernés. En cas de suspicion d'appendicite, vous pouvez contacter votre gastro-entérologue pour confirmer le diagnostic. Avec un résultat positif des examens, le patient sera envoyé au chirurgien pour l'opération.

L'une des nouvelles façons d'explorer le tube digestif sans coloscopie dans la vidéo:

Examen instrumental de l'intestin

L'examen de l'intestin est effectué pour certaines indications. Les patients peuvent être des adultes et des enfants. Il existe des techniques endoscopiques et non endoscopiques. Dans le premier cas, le mucus est examiné de l'intérieur avec une caméra. C'est le moyen le plus informatif d'identifier diverses maladies. Il est nécessaire d'examiner une personne si elle présente les symptômes suivants:

  • douleur abdominale persistante ou intermittente,
  • violation des selles comme la constipation ou la diarrhée,
  • vomir les matières fécales
  • ballonnements
  • la présence de sang ou d'autres impuretés pathologiques dans les matières fécales.

Les études les plus fréquemment organisées sont:

  • fibroesophagogastroduodenoscopy,
  • coloscopie
  • sigmoïdoscopie,
  • anoscopie
  • l'irrigoscopie
  • imagerie par résonance magnétique ou numérique,
  • coloscopie capsulaire
  • étude des radionucléides
  • radiographie.

Parfois, une laparoscopie est effectuée. Procédure thérapeutique et diagnostique dans laquelle les organes de la cavité abdominale sont examinés à l'extérieur. Au cours de l'examen des patients, il est possible d'identifier les maladies suivantes:

  • tumeurs bénignes et malignes,
  • colite ulcéreuse
  • La maladie de Crohn
  • les diverticules,
  • polypes
  • ulcère duodénal,
  • la duodénite
  • entérocolite
  • proctite
  • les hémorroïdes
  • fissures anales,
  • condylomatose
  • paraproctite.

Chez les enfants, un examen complet permet de détecter une invagination, un mégacôlon, une sténose du tube intestinal et une maladie de Hirschsprung. Au cours de la coloscopie, les parasites sont souvent détectés (chaînes, vers ronds, oxyures). Au cours de l'examen endoscopique, vous pouvez prélever un fragment de la muqueuse intestinale pour une analyse cytologique et histologique. Dans les cas douteux, il est nécessaire d'exclure la pathologie maligne.

PDK endoscopique

Vérifier l'état du duodénum permet les fepds. Ceci est une méthode endoscopique pour examiner les patients. Il vous permet d’examiner uniquement la partie initiale de l’intestin grêle. Fegds souvent et à des fins médicales. Pendant l'étude, vous pouvez arrêter le saignement ou retirer un corps étranger. Distinguer entre les FEGDS planifiées et urgentes.

Les avantages de cette étude sont:

  • rapidité
  • informatif,
  • bonne tolérance
  • la sécurité,
  • faible invasivité
  • indolence
  • la possibilité de mise en place dans les murs de la clinique,
  • l'accessibilité.

Les inconvénients incluent une gêne lors de l'introduction de la sonde et une gêne lors de la sortie de l'anesthésie. La FEGDS est réalisée si la pathologie suivante est suspectée:

  • l'ulcère
  • gastroduodénite,
  • saignements
  • papille de Vater de cancer,
  • la duodénite
  • reflux gastro-intestinal.

Avant fegds nécessite une formation. Cela inclut le refus de la prise de nourriture immédiatement avant la procédure et un régime pendant plusieurs jours. 2-3 jours avant l’étude, les plats épicés, les noix, les graines, le chocolat, le café et les boissons alcoolisées doivent être exclus du régime. Le souper du réveillon doit être au plus tard à 18 heures.

Le matin, vous ne pouvez pas prendre votre petit-déjeuner et vous brosser les dents. Examinez le duodénum et l’estomac en position ventrale sur le côté gauche, les genoux collés au corps. Un mince tube avec une caméra est inséré dans la bouche du patient. Sous anesthésie locale. Cela garantit que la procédure est indolore. Pendant l'inspection, la personne ne devrait pas parler. Il est nécessaire d'avaler la salive uniquement avec l'autorisation du médecin. Il n'y a que 2 heures après l'étude.

Contre-indications pour mener EGDS sont:

  • courbure rachidienne,
  • goitre,
  • athérosclérose
  • les néoplasmes du médiastin,
  • histoire d'accident vasculaire cérébral,
  • hémophilie
  • la cirrhose,
  • infarctus du myocarde,
  • rétrécissement de la lumière de l'œsophage,
  • asthme bronchique dans la phase aiguë.

Les limitations relatives incluent l'hypertension grave, l'angine de poitrine, une adénopathie, une inflammation aiguë des amygdales, des troubles mentaux, une inflammation du pharynx et le larynx.

Coloscopie intestinale

La coloscopie est la principale méthode utilisée pour diagnostiquer les maladies du côlon chez les femmes et les hommes. C'est un classique et capsulaire. Dans le premier cas, un fibrocolonoscope est utilisé. C'est une sonde flexible qui est insérée dans l'intestin par l'anus.

Les possibilités de la coloscopie sont:

  • extraction de matières étrangères
  • restauration de la perméabilité intestinale,
  • arrêtez de saigner,
  • biopsie
  • élimination des tumeurs.

Comment se préparer à cette procédure, tout le monde ne le sait pas. L'objectif principal est le nettoyage des intestins. Pour cela, on utilise des lavement ou des laxatifs spéciaux. En cas de constipation, l'huile de ricin est également prescrite. Le lavement est effectué lorsque les selles sont retardées. Pour sa mise en œuvre nécessitera la tasse Esmarch et 1,5 litres d'eau.

Dans les 2-3 jours, vous devez suivre un régime sans scories. Il est interdit de manger des légumes frais, des fruits, des herbes, de la viande fumée, des cornichons, des cornichons, du pain de seigle, du chocolat, des arachides, des chips, des graines, du lait et du café. Le soir avant la procédure est nécessaire pour nettoyer les intestins. Des médicaments tels que Lavacol, Endofalc et Fortrans sont utilisés.

La coloscopie est réalisée sous anesthésie locale. La procédure est moins agréable que faggs. Une sonde avec une caméra à la fin est insérée dans le rectum. Le médecin examine tous les départements du gros intestin, en commençant par le direct. L'expansion de l'intestin est due à l'injection d'air. Cette étude dure 20-30 minutes. Lors d’une coloscopie mal effectuée, les complications suivantes sont possibles:

Si l'état général empire après la procédure, vous devez consulter un médecin. Normalement, chez une personne en bonne santé, la muqueuse du gros intestin est rose pâle. Il est brillant, sans ulcères, sans saillies ni excroissances, lisse avec une légère striation. Le modèle vasculaire est uniforme. Les phoques, le pus, le sang, les dépôts de fibrine et les masses nécrotiques ne sont pas détectés. Les contre-indications absolues de la coloscopie sont les suivantes: péritonite, insuffisance cardiaque et respiratoire grave, crise cardiaque, accident vasculaire cérébral ischémique grave et grossesse.

Examen aux rayons X de l'intestin

Les méthodes d'examen de l'intestin comprennent l'irrigoscopie. Il s’agit d’une sorte de radiographie à laquelle on utilise un colorant. Cette étude permet de déterminer les modifications pathologiques de la membrane muqueuse. Évaluation détaillée du relief de l'intestin. Le contraste est simple et double. Dans le premier cas, le sulfate de baryum est utilisé. Dans le second, de l'air est également introduit.

Les avantages de l'irrigoscopie sont les suivants:

  • la sécurité,
  • indolence
  • la disponibilité,
  • informatif,
  • légère exposition aux radiations.

L'état du côlon (ascendant, transversal et descendant), du sigmoïde et du rectum est évalué. Il est recommandé d’introduire le contraste non pas par la bouche mais par le rectum à l’aide d’un lavement. Pendant l'examen, le patient est sur le côté avec la jambe supérieure appuyée contre l'estomac. Un tube rectal est installé à travers lequel la solution de baryum est injectée.

Ensuite, un aperçu est pris. Après cela, la personne examinée vide les intestins. Suivant est un coup répété. Il y a les indications suivantes pour l'irrigoscopie:

  • tumeur suspectée
  • sang dans les matières fécales
  • la présence d'une chaise avec du pus,
  • douleur pendant les selles,
  • ballonnement avec des selles retardées
  • constipation chronique et diarrhée.

Il existe 3 méthodes principales de préparation de la procédure:

  • lavements de purification,
  • prendre le médicament Fortrans,
  • hydrocolonothérapie

La conclusion est faite sur la photo. Si des plis irréguliers-haustr sont détectés, des zones de constriction intestinale combinées à une élimination incomplète du contraste lors des selles, un syndrome du côlon irritable peut être suspecté. Si, au cours de l'examen, des diamètres irréguliers du côlon, un rétrécissement de la lumière au fond du spasme et des zones de contraction asymétrique sont trouvés, cela indique alors une colite ulcéreuse. L'irrigoscopie ne doit pas être réalisée pendant la grossesse, avec perforation intestinale, diverticulite, ulcères et insuffisance cardiaque grave.

Étude de la capsule

Les méthodes modernes d'examen de l'intestin incluent la coloscopie capsulaire. Sa différence est que rien n'est inséré dans l'anus du patient. Assez pour recevoir une capsule, équipée de deux caméras. Les avantages de cette étude sont:

  • la sécurité,
  • la simplicité
  • pas besoin d'anesthésie
  • absence d'exposition aux radiations
  • peu invasif,
  • possibilité d'examen de l'intestin sans lavement nettoyant.

Les inconvénients incluent le désagrément du traitement des données et la difficulté à avaler. L'enregistrement d'une image de l'intestin avec une capsule est enregistré sur un dispositif spécial qui est porté à la ceinture. Cette étude est limitée. C'est cher L'examen capsulaire est effectué lorsqu'il est impossible d'effectuer une coloscopie et une irrigation par imagerie.

Les complications comprennent le retrait retardé de la capsule. Certains patients développent des réactions allergiques. L'étude est réalisée en ambulatoire. Une personne n'a pas besoin d'être à l'hôpital. Après avoir avalé la capsule, vous pouvez effectuer vos activités quotidiennes. La préparation comprend l'utilisation de laxatifs.

Inspection par sigmoïdoscopie

La rectomanoscopie est souvent organisée pour inspecter les extrémités de l'intestin. La procédure est réalisée à l'aide de la sigmoïdoscopie. C'est un dispositif d'éclairage avec un tube en métal. L'épaisseur de ce dernier est différente. La sigmoïdoscopie permet d’examiner la membrane muqueuse du sigmoïde et du rectum à une distance maximale de 35 cm de l’anus.

Les médecins recommandent aux personnes âgées de réaliser cette étude une fois par an à des fins préventives. Les indications de sigmoïdoscopie suivantes sont connues:

  • douleur dans l'anus pendant les selles et au repos,
  • constipation persistante
  • chaise instable,
  • saignement du rectum,
  • la présence de mucus ou de pus dans les matières fécales,
  • sensation de corps étranger.

L'étude est menée avec des hémorroïdes chroniques et une inflammation du côlon. La rectoromanoscopie est contre-indiquée dans les fissures anales aiguës, le rétrécissement de l'intestin, les saignements importants, les paraproctites aiguës, les péritonites, les insuffisances cardiaques et pulmonaires. La préparation est similaire à celle de la coloscopie.

Immédiatement avant l'introduction du tube du rectoranoscope dans l'anus, il est lubrifié avec de la vaseline. La promotion de l'appareil est effectuée lors de tentatives. Pour redresser les plis de l'intestin de l'air pompé. S'il y a une grande quantité de pus ou de sang, une pompe d'aspiration peut être utilisée. Si nécessaire, le matériel est collecté pour une analyse histologique.

Autres méthodes de recherche

L'imagerie par résonance magnétique est une méthode moderne de diagnostic des maladies intestinales. Cela peut être fait avec un double contraste. Le colorant est injecté par voie intraveineuse et par la bouche. Cette méthode ne peut pas remplacer la coloscopie. C'est auxiliaire. Les avantages de l'IRM sont indolores, informatifs et peu exposés aux rayonnements.

Des images en couches du corps sont prises. Le médecin reçoit une image en trois dimensions à l'écran. La tomographie est basée sur l'utilisation de champs magnétiques. Ces derniers sont réfléchis par les noyaux d'ions hydrogène dans les tissus. Avant l'IRM est nécessaire pour nettoyer l'intestin et suivre un régime de quelques jours. La procédure dure environ 40 minutes. Les images sont prises lorsque le patient retient son souffle.

Le patient est placé sur la plate-forme et le corps est fixé avec des sangles. L'anoscopie est une méthode d'examen des patients. Avec cela, vous pouvez voir la section d'extrémité de la sonde intestinale. Un anoscope est requis. Il s’agit d’un dispositif composé d’un obturateur, d’un tube et d’une poignée éclairante.

Un examen rectal du doigt est souvent requis avant l'anoscopie. Ceci est fait afin d'évaluer la perméabilité de l'intestin. Si nécessaire, utilisez une pommade anesthésique. Ainsi, lorsqu'une pathologie intestinale est suspectée, un examen instrumental est nécessairement réalisé. Il est impossible de faire un diagnostic basé sur une enquête, un examen et une palpation.